Piquet de grève devant la Martinoire à La Redoute

— 

Environ 300 salariés de La Redoute ont bloqué jeudi le site industriel de la Martinoire à Wattrelos pour exiger de meilleures indemnités de départ. Dès 4 h 30, les salariés se sont relayés sur le piquet de grève pour contester les conditions de la cession de leur entreprise, qui s'accompagne de 1178 suppressions d'emploi. Ils ont également procédé à des débrayages dont la durée varie d'une heure à la journée entière. « Si on n'a pas de réponse rapide et satisfaisante, le rythme des actions va s'accélérer », a prévenu Fabrice Peeters, délégué CGT, à la veille d'une journée de négociations. La direction a, selon l'intersyndicale, revu à la hausse ses propositions, avec un plancher de 14 000 €, auquel s'ajoute un minimum de 750 € par année d'ancienneté. L'intersyndicale réclame 40 000 € pour tous les salariés, plus 1 500 € par année d'ancienneté.