«Tout nuit» or not «tout nuit» sur l'A 16

©2006 20 minutes

— 

L'Etat peaufine ses arguments contre l'éclairage de l'autoroute A 16. Alors que le conseil régional a réaffirmé avant les vacances vouloir rallumer les lampadaires éteints le 17 novembre sur l'autoroute du littoral (Dunkerque-Boulogne), la direction de l'Equipement devrait communiquer en fin de semaine les résultats d'une étude qui pourrait conforter sa position. Cette analyse compare dix ans de statistiques d'accident sur l'A 16 éclairée à celles de l'A 1 et de l'A 25 non-éclairées, toutes en rase campagne. Le même travail, mais portant sur deux ans uniquement, avait pointé, selon Aldo Massa, le directeur interrégional de la zone Nord de l'Equipement, « l'effet nul de l'éclairage sur la sécurité routière ».

Le conseil régional, qui reste sur ses positions, affirme avoir contacté « les collectivités locales et l'Etat pour partager le financement » : 900 000 e par an, ou 600 000 e si les dysfonctionnements allumant l'éclairage en plein jour sont réglés... Mais le groupe des Verts, qui fait partie de la majorité dans l'assemblée régionale, dénonce une mesure « coûteuse en énergie ». Rejoint par Aldo Massa, qui affirme « s'en tenir aux faits scientifiques ».

O. A.