Le Losc est sous pression après l'affaire Corchia

FOOTBALL Lille accuse le coup après la non-homologation du contrat...

François Launay

— 

M.Libert/20 Minutes

C'est un sujet sensible sur lequel il ne vaut mieux pas titiller René Girard. Interrogé jeudi sur la non-homologation par la DNCG du contrat de Sébastien Corchia, qui ne peut donc pas rejoindre le Losc pour cause de dépassement de masse salariale, l'entraîneur lillois n'a pas masqué son énervement sur le sujet.

Un joueur «effondré»

«C'est embêtant, c'est emmerdant surtout pour le petit (sic) et pour nous. Peu importe s'il joue ou pas avec nous. On a des dessins animés, je ne vais pas en écrire. Je suis là pour parler football. Sinon je rentre à la maison où ma femme m'attend», s'est emporté le technicien nordiste qui préfère se projeter sur le match qui attend le Losc samedi face à… Sochaux, le club où Corchia pourrait bientôt retourner. «Pour l'instant, il est là, il s'entraîne à part puisqu'il est entre deux clubs. On attend de savoir dans combien de temps aura lieu la réunion du CNOSF (saisi par le Losc). Suivant le temps que cela prendra, il restera ici ou il retournera à Sochaux» explique Frédéric Paquet, directeur général adjoint du Losc. Une situation compliquée pour un club nordiste «en colère» et un joueur «complètement effondré», selon Paquet qui reconnaît aussi une «erreur» pour avoir présenté Corchia à la presse avant l'homologation de son contrat. Le point d'orgue d'un début d'année cauchemardesque pour le Losc. Un point sur ses quatre derniers matchs, une troisième place qui ne tient plus qu'à un fil, Martin opéré et Corchia empêché de signer, 2014 commence très mal à Lille.

>> 20 Minutes Lille sur Facebook

■ Infirmerie

Touché au talon, Pape Souaré est encore incertain pour le match de samedi face à Sochaux. Même chose pour Simon Kjaer, le défenseur lillois, opéré des dents de sagesse cette semaine.