Un nouveau code du travail

ÉCONOMIE e coworking se forge une place de choix à Lille...

Gilles Durand
— 
L'espace de coworking Mutualab à Lille.
L'espace de coworking Mutualab à Lille. — M.Libert/20 Minutes

«Le coworking est une alternative collective à l'entreprenariat.» Pour Laurent Courouble, animateur de réseau chez Acteurs pour une économie solidaire (Apes), ce phénomène économique et social est promis à un bel avenir dans la région. A Lille, l'implantation, en septembre, de l'association Coworkinglille au Mutualab, près de la place de la République, est un premier exemple de cet engouement: 150 jeunes entrepreneurs y trouvent un lieu de 700 m2 pour travailler en commun. Une sorte de coopérative où se mêlent les compétences de graphistes, de développeurs Web, de juristes ou encore de comptable. «Les gens ne viennent pas ici simplement consommer des services, ils développent leurs projets en se nourrissant du partage d'expériences», explique Pierre Trendel, fondateur de Coworkinglille.

Sollicitations

La règle d'or, c'est l'autogestion. Mise à part une aide à l'installation, le Mutualab fonctionne de façon autonome, privilégiant l'initiative personnelle ou collective. «On préfère qu'un entrepreneur prenne en main un pan d'activité du collectif comme la location de salle, plutôt qu'embaucher un salarié», avoue Pierre Trendel. Selon lui, l'association commence à être sollicitée par des entreprises qui cherchent une prestation de service. «Ils peuvent trouver chez nous plusieurs compétences que ne posséderait pas un seul salarié, par exemple», explique Pierre Trendel. Dans cet espace mutualisé, d'autres activités viennent se greffer: un café-restaurant, un Fablab où on apprend à réparer des appareils ou encore un Makerspace où les membres développent des services utilisés par les autres. «Cette économie collaborative correspond à une volonté des gens de développer d'autres relations que la compétition dans l'entreprise», note Christiane Bouchart, élue (EELV) chargée de l'économie sociale et solidaire.

>> 20 Minutes Lille sur Facebook

■ Un enjeu régional

Il existe trois espaces de coworking – dont un sans le volet social et solidaire – à Lille et un à Dunkerque. L'objectif de Acteurs pour une économie solidaire (Apes) est de développer cette pratique en milieu rural. Le Nord-Pas-de-Calais est en retard dans ce domaine. «Le coworking, c'est du télétravail en mieux, souligne Laurent Courouble de l'Apes. On s'appauvrit à travailler tout seul. L'isolement du chef d'entreprise est un des premiers facteurs d'échec.»