Péril en la demeure pour Pasteur

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Donner, c'est donner. Reprendre, c'est légal. L'Institut Pasteur de Lille devra peut-être rendre l'an prochain le château qu'il possède à Avelin. Selon nos informations, la donation effectuée à son profit en 1986 par le baron Jacques des Rotours pourrait devenir caduque en 2007. Le domaine situé au coeur de la Pévèle, au sud de Lille, comprend un immense parc et un bois. Car la donation prévoyait, en échange, la création sur place d'un centre international de recherche et de séminaires, avec « clause de retour à la famille » dans le cas contraire. Mais le centre de recherche n'ayant jamais vu le jour, le domaine est resté vide pendant vingt ans à l'exception de quelques tournages de films. Une société de gardiennage continue cependant d'y effectuer une tournée quotidienne.

L'acte « est très précis » à ce sujet, avance un témoin ayant eu accès au dossier. « Il fallait que cela crée des emplois dans le village », ajoute-t-il. Philippe Amouyel, le directeur général de l'Institut Pasteur de Lille, n'a pas souhaité commenter nos informations, évoquant simplement que « ce dossier épineux était une affaire interne à l'Institut ».

Le baron des Rotours étant décédé sans héritier direct, la propriété d'Avelin, située un peu en retrait du village, retournerait donc à une autre branche de la famille. Avec toutefois un préalable : de longues expertises pour établir le montant d'un éventuel dédommagement pour l'Institut Pasteur, au titre des travaux réalisés. La toiture a ainsi été complètement refaite. Le futur propriétaire devra donc prévoir un bon budget, notamment pour rénover les façades, qui ont souffert.

Ludovic Finez

La famille des Rotours a possédé le château sur cinq générations, de 1844 à 1986, et donné quatre maires au village. L'un d'eux a même eu sa statue, fondue par les Allemands en 1916 pour en faire des canons.