La ville de Lille veut la peau de Grimonprez

©2006 20 minutes

— 

Objectif destruction. Hier soir, le conseil municipal de Lille a accepté « le principe de cession du stade Grimonprez-Jooris à la communauté urbaine ». Une cession qui implique la démolition de l'ancien stade du Losc. Jusque-là, ce sujet n'avait fait l'objet que d'un accord oral entre Pierre Mauroy, le président (PS) de la communauté urbaine (LMCU) et Martine Aubry, la maire (PS) de Lille.

D'abord propriété de la ville de Lille, le stade avait été transféré en 2005 à LMCU dans la perspective de son agrandissement. Mais depuis l'annulation définitive de ce projet il y a un an par le Conseil d'Etat, l'équipement navigue entre deux eaux. Et le site s'intègre dans le plan municipal de réaménagement du champ de Mars. D'où la volonté d'Eric Quiquet, l'adjoint (Verts) lillois aux Espaces verts, d'en « finir au plus vite » avec le stade « et les baraquements militaires à proximité ». Une décision de destruction que seul le conseil de communauté de LMCU peut prendre. Mais que l'assemblée n'a pas inscrit à son ordre du jour de jeudi.

O. A.