La polémique sur la chasse au renard est ouverte

ENVIRONNEMENT Des «Ch’ti fox days» se tiendront les 22 et 23 février...

Olivier Aballain

— 

!!!!!!! PHOTO A NE PAS REUTILISER !!!!!!!!!
!!!!!!! PHOTO A NE PAS REUTILISER !!!!!!!!! — R.Blackbourn

Ils vont lui faire sa fête. Pour la cinquième année, les chasseurs nordistes organisent fin février les  «Ch’ti fox days»: une semaine de traque du renard avant la fermeture de la chasse, en fin de mois. «Auparavant on n’appelait pas ça comme ça. Mais cette année on a voulu donner un nom un peu plus sympa pour mobiliser les gens», explique Pierre Bonte, président de l’Apanga (association des piégeurs agréés du Nord). C’est réussi: l’initiative a rapidement mobilisé une cohorte d’opposants. Une pétition a rassemblé 19.000 signatures en deux semaines, et une manifestation est prévue à Lille le 15 février.

Utile ou nuisible ?

«Donner un nom qui se veut léger à une opération de massacre organisé est choquant», estime ainsi Madline Reynaud. La directrice de l’Aspas (association de protection des animaux sauvages) est formelle: «Le renard est un animal utile, un allié des cultivateurs qui chasse les campagnols». Côté chasseurs, on fait valoir que le renard, notamment en raison de son appétit pour les poules domestiques,est considéré comme un «nuisible». Le préfet du Nord a voulu rappeler «les dégâts, réels, que le renard cause aux activités agricoles». Mais les campagnols, eux, endommagent les cultures. «Il n’a jamais été question d’éradiquer le renard, seulement de le réguler» précise Pierre Bonte. A l’office national de la chasse, on assure que «des contrôles seront effectués pour vérifier que les règles sont respectées». Environ 7000 renards ont été tués dans le Nord l’an dernier.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook

• Fusil ou lacet

Peu de renards tués sont «tirés» au fusil. La plupart sont pris au lacet (coincés dans un nœud), ou tirés de leur terrier à l’aide de chiens.
On ne gaze plus les terriers, comme c’était le cas dans les années 1980.