Martine Aubry s'inquiète de la circulation des armes

FAITS DIVERS La maire de Lille réagit après deux séries de tirs en pleine ville dimanche...

Olivier Aballain
— 
M.LIBERT/20 MINUTES

Deux blessés par balle en une seule journée. Le triste bilan du week-end à Lille a fait réagir Martine Aubry, qui évoque des «événements graves» et souhaite le démantèlement de trafics «impliquant notamment la circulation d'armes dans certains quartiers».

Tirs en pleine rue

Dans la nuit de samedi à dimanche, un jeune homme fêtant ses 20 ans a été grièvement blessé par des coups de feu tirés en rafale vers 2h du matin dans le quartier de Lille-Moulins, en pleine rue. L'auteur des tirs, qui a agi après une dispute, est encore recherché par la Sûreté urbaine.

Et dimanche matin dans le quartier de Faubourg-de-Béthune, c'est probablement un règlement de comptes qui a eu lieu avec une série de coups de feu tirés sur un véhicule. L'automobile retrouvée par les policiers portait bien des traces de sang, mais ni la victime ni le tireur n'ont été retrouvés.

Des renforts supplémentaires?

«Ces événements confirment qu'il est nécessaire que Lille dispose de policiers nationaux supplémentaires», a commenté Martine Aubry, qui salue toutefois le travail de la police, et se félicite des 197 renforts «obtenus» auprès du Gouvernement cet automne. «Le ministre de l'Intérieur m'a assurée que d'autres renforts arriveraient à Lille, a ajouté l'élue, candidate à sa reconduction en mars prochain. Je serai très attentive à ce qu'il en soit ainsi».