Un chimiquier turc suspecté de pollution au large du Havre

ENVIRONNEMENT Le navire a été dérouté dans la nuit de mercredi à jeudi vers le port de Dunkerque où une enquête est ouverte...

Gilles Durand

— 

M.Libert/20 Minutes

Problème mécanique ou acte volontaire? Un chimiquier battant pavillon Turc a été dérouté, mercredi soir, après que l’hélicoptère des douanes eut détecté une pollution  dans son sillage au large du Havre. Le chimiquier DENIZ-S, qui se dirigeait vers Gand, en Belgique, a été escorté par les douanes jusqu’au port de Dunkerque où il est arrivé dans la nuit. L’affaire est désormais entre les mains du procureur du Havre. «L’enquête est en cours. Il ne s’agit pas d’hydrocarbure», précise-t-il. Les gendarmes maritimes, accompagnés de techniciens spécialistes de la sécurité des navires, inspectent, à l’heure actuelle le chimiquier qui risque une astreinte.

«aucune conséquence pour le littoral»

«Il ne s’agit pas d’une très grosse pollution. Il n’y aura d’ailleurs aucune conséquence pour les plages du littoral, souligne la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Mais cette intervention prouve que le dispositif de surveillance fonctionne bien.» L’an dernier, trois cas de pollution en mer avait été détecté dans la Manche.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook