Jeanne Rousselle allonge la liste d'attente

PATRIMOINE Une pétition propose l'entrée d'une autre Nordiste au Panthéon...

Gaëtane Deljurie

— 

La maison des enfants

Jeanne Rousselle, une Fourmisienne bientôt au Panthéon? Bernard Collin, président de La Maison des Enfants de Trélon, a envoyé, la semaine dernière, une pétition au président de la République en ce sens. «Nous avons récolté près de 600 signatures auprès de nos 450 salariés et des quelque 500 personnes que nous hébergeons. Le texte a également été paraphé par des élus et des citoyens de l'Avesnois», s'est réjoui le dirigeant, à l'initiative de la demande.

Elle héberge des juifs

Pourquoi Jeanne Rousselle? Parce qu'elle a fondé il y a 90 ans la Maison des enfants, qui gère aujourd'hui plusieurs établissements à caractère social dans l'Avesnois. Parmi ses faits d'armes, l'ancienne commerçante a hébergé 55 enfants juifs de 1942 à 1944. «Cette fervente catholique a permis à chacun de ses petits protégés de continuer à pratiquer leur religion, ce qui ne devait pas être simple sous l'occupation», souligne Bernard Collin. Pendant la Première Guerre mondiale, elle avait aussi organisé un dispensaire, révélant ainsi ses talents d'infirmière. Même si Jeanne Rousselle a obtenu, entre autres, la Croix de Guerre, le président de La Maison des enfants admet que le Nord compte d'autres personnalités nordistes dignes d'être «panthéonisées». «Nous avons voulu, nous aussi, pousser un cocorico du fond de notre campagne, avec nos modestes moyens, s'amuse Bernard Collin. Si notre demande n'aboutissait pas, je resterai satisfait d'avoir sensibilisé les gens de la région à la mémoire de cette femme extraordinaire.»

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook