La pub ne fait pas recette au stade Pierre-Mauroy

LEGISLATION L'Assemblée nationale supprime un amendement opportuniste...

Emmanuelle Geuns

— 

M.Libert/20 Minutes

Pas de pubs géantes sur le stade Pierre-Mauroy. L'amendement qui prévoyait d'autoriser des publicités de grande taille sur les équipements sportifs de plus de 30.000 places a été supprimé, mardi, par la commission de l'Assemblée nationale. L'idée était simple: permettre aux stades de s'affranchir des règles sur les tailles des affichages publicitaires.

Alternative au naming ?

L'amendement, proposé par le sénateur du Nord, René Vandierendonck, dans le cadre de la loi Duflot sur l'urbanisme, avait pourtant été adopté en octobre au Sénat. Au cours des débats, René Vandierendonck, aussi vice-président à Lille Métropole (LMCU), avait déclaré, compte-rendu de séance à l'appui, avoir été saisi «par la présidente de la communauté urbaine de Lille», Martine Aubry. Le détail n'avait pas échappé au Canard Enchaîné, qui avait rappelé les difficultés de financement du stade Pierre-Mauroy, le «flop» du naming, sur lequel comptait LMCU, et surtout l'aubaine que représentait cet amendement.

Désormais, René Vandierendonck nie avoir eu des contacts directs avec Martine Aubry. «J'ai été sensibilisé au problème par les services de LMCU. J'ai déposé cet amendement parce qu'il paraissait digne d'intérêt pour les équipements sportifs, notamment dans le cadre de l'Euro 2016. Il s'agissait d'une opportunité de recettes supplémentaires pour la métropole», explique-t-il. Et il l'assure: il ne représentera pas son amendement lors du prochain examen de la loi.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook

■ Mémoire

Dans son article, Le Canard Enchaîné avait interrogé le cabinet de Martine Aubry qui avait répondu : «Celle-ci ne se souvient pas d'avoir fait une telle requête… mais ne la condamne pas.»