Un procès gagné par Dalongeville

— 

Jean-Pierre Kucheida débouté. L'ancien député-maire de Liévin avait attaqué Gérard Dalongeville pour diffamation. Il reprochait à l'ex-maire d'Hénin-Beaumont d'avoir évoqué dans le livre Rose Mafia l'utilisation frauduleuse de la Carte bleue de la Soginorpa, bailleur social dont Jean-Pierre Kucheida était le président. Le tribunal correctionnel de Lille a donné raison à Gérard Dalongeville en le relaxant, mardi. Jean-Pierre Kucheida avait été condamné l'an dernier pour cette histoire de Carte bleue.

Cependant, les ennuis judiciaires ne sont pas terminés pour Gérard Dalongeville. Jeudi, il est convoqué devant le tribunal de Paris dans une autre affaire de diffamation. Cette fois, c'est la fédération socialiste du Pas-de-Calais qui l'attaque. « Nous dénonçons les passages de Rose Mafia où il écrit que le PS du Pas-de-Calais aurait mis en place un système de corruption pour se financer», souligne Yves Baudelot, avocat de la fédération. G. D.