Du recadrage au LMB

BASKET Dernier de Pro B, le club lillois a plusieurs problèmes à régler...

François Launay

— 

Ivan Almeida et le LMB doivent vite décoller s'ils veulent se sauver en Pro B.
Ivan Almeida et le LMB doivent vite décoller s'ils veulent se sauver en Pro B. — M.Libert / 20 Minutes

Comme si la saison des Lillois n'était pas assez compliquée comme ça. Au delà des mauvais résultats du club, dernier de Pro B à mi-saison avec seulement cinq victoires en vingt-deux matchs, le LMB, qui se déplace ce vendredi à Hyères (9e), s'est retrouvé au centre d'une polémique dont il se serait bien passé. Dans une interview accordée mardi à lavoixdunord.fr, Cedric Binauld, l'entraîneur du club, regrettait le retard pris dans le paiement des salaires en ce début d'année. Des propos que le coach a depuis tenu à préciser.

Changement de coaching

«On est payé habituellement à la fin de chaque mois par chèque. Mais, vu que l'effectif était en vacances du 28 décembre au 6 janvier, on a finalement été payé mardi soir. Il y a eu une semaine de retard, donc il n'y a vraiment pas de quoi en faire un plat », assure un technicien lillois qui souhaite désormais se concentrer sur la deuxième partie de saison de son équipe. Mal embarqué en championnat, le club ne se renforcera pourtant pas. Pour Cédric Binauld, qui a remplacé Abdou N'Diaye en octobre, le changement doit d'abord venir de l'intérieur. «J'ai décidé de changer ma façon de manager. Jusque-là, j'étais dans un mode de management où le coach décide et les joueurs appliquent. Désormais, c'est aux joueurs de se responsabiliser.Il faut qu'ils se sentent investis et me disent ce qu'ils pensent. Je vais être à leur écoute», lâche Binauld. Un changement de coaching pour tenter de retourner une situation grave mais pas encore désespérée. Le LMB n'a plus de temps à perdre.

>> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook