MyFerryLink peut accoster

— 

Soulagement pour la compagnie maritime MyFerryLink : le tribunal d'appel de la concurrence britannique a cassé une décision qui interdisait aux bateaux de la compagnie nordiste d'accoster au port de Douvres à partir du 8 décembre. « C'est une victoire », a réagi Jean-Michel Giguet, directeur général de la coopérative qui a pris la suite de SeaFrance. Toutefois, comme le rappelle la compagnie concurrente DFDS, l'incertitude demeure puisque le tribunal d'appel a demandé un réexamen de la situation. O. A.