L'Etat et la région au boulot contre l'illettrisme au travail

©2006 20 minutes

— 

Salarié et illettré. Loin d'être une exception, cette situation concerne 38 % des personnes en grave difficulté avec l'écrit en Nord-Pas-de-Calais. D'où la volonté de l'Etat et du conseil régional de prendre le taureau par les cornes. La région et la direction régionale du travail et de la formation professionnelle (DRTEFP) aimeraient ainsi s'appuyer sur le réseau régional Lire, qui s'occupait jusque-là des parcours d'insertion, pour intervenir auprès des salariés touchés par l'illettrisme.

« Lors de la fermeture de Metaleurop, nous étions effarés de constater que 10 % des employés avaient un problème d'illettrisme », témoignait hier Pascal Peperstraet, de la DRTEFP. « Sortir un salarié de ses difficultés avec l'écrit, c'est lui donner la possibilité de s'adapter à l'évolution du matériel », a expliqué Christian Leroy, de l'entreprise Flunch. Reste aussi, pour Marie-Laurence Davoine, conseillère régionale (PS), à « convaincre les organisations professionnelles ».

O. Aballain