Vincent Enyeama, adepte de la positive attitude

FOOTBALL Le gardien lillois dévoile ce qui fait sa force sur le terrain...

François Launay

— 

Vincent Enyeama, invaincu depuis neuf matchs et demi, est en train de se faire un nom dans le championnat.
Vincent Enyeama, invaincu depuis neuf matchs et demi, est en train de se faire un nom dans le championnat. — M.Libert / 20 Minutes

Lire des romans et passer du temps avec sa famille. Voilà le petit secret de la réussite de Vincent Enyeama, un gardien lillois imbattable depuis 865 minutes en championnat. Une série qui ne fait pas tourner la tête de l'international nigérian, dont les performances impressionnent une Ligue 1 qui le découvre. «C'est un moment magnifique et agréable. Mais je reste le même», assure ce trentenaire au sourire permanent. Très croyant, le portier relativise énormément. Les épreuves de la vie ont aussi contribué à renforcer cette personnalité, comme en 2004 où le joueur, passager d'une voiture, a été impliqué dans une collision qui a causé la mort de deux personnes en moto. «Je regarde toujours devant moi et je ne retiens que le positif. J'ai grandi avec cette mentalité», explique Enyeama. Une seule chose n'a pas changé: sa haine de la défaite. «Quand j'étais gamin, dès que je perdais un match, je pleurais. Aujourd'hui, quand je rentre chez moi après une défaite, je ne peux rien manger», poursuit celui qui jouera le Mondial brésilien avec le Nigéria.

Saisir sa chance

Après un premier passage dans l'ombre de Michaël Landreau en 2011, Enyeama a su saisir sa chance cette saison au Losc. A l'entendre, le mérite en revient à René Girard qui est plus qu'un entraîneur. «Il est comme un père pour moi. C'est un homme bien. Il me parle beaucoup. Par exemple, après le match perdu contre Nice (0-2), je regardais le résumé du match. René m'a disputé en disant que ça ne servait à rien de ressasser les mauvais souvenirs.» Depuis, Vincent Enyeama n'a plus eu besoin de rallumer la télé.

> Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook