Une permanence contre le bruit a été créée

Olivier Aballain

— 

En matière de voisinage, fête rime souvent avec prise de tête. La ville, dont les nuits sont souvent bruyantes, a pris le problème à bras-le-corps puisque la municipalité est la première de France à accueillir, à l'hôtel de ville, une permanence de l'association Anti-bruits de voisinage. La deuxième rendez-vous a eu lieu jeudi après-midi. Gérard Lefebvre, délégué de l'association, se défend d'être un rabat-joie: «Le bruit de voisinage touche un Français sur deux. Mais il faut régler ce problème en restant calme. C'est dur, mais essentiel.» Outre les conseils pour convaincre son voisin de baisser d'un ton («En général, j'arrive avec une bouteille à la main.»), Gérard Lefebvre milite aussi pour l'adaptation des logements, notamment auprès des propriétaires de colocations: «Le parquet transforme les appartements en instruments de musique. Une belle moquette peut stopper définitivement les plaintes.»

(Retrouvez 20 Minutes Lille sur Facebook)