Les fans de VA et Lille ne veulent pas de leurs voisins

FOOTBALL Obligé de se délocaliser l'an prochain, Lens n'est pas désiré...

François Launay

— 

Les supporters lensois ne savent pas encore dans quel stade ils encourageront leur équipe la saison prochaine.
Les supporters lensois ne savent pas encore dans quel stade ils encourageront leur équipe la saison prochaine. — M.Libert / 20 Minutes

Il faudra bien les accueillir quelque part. Comme Bollaert sera en travaux la saison prochaine pour cause de rénovation en vue de l'Euro 2016, les supporters lensois vont devoir se trouver un lieu d'accueil. Si le choix des dirigeants artésiens n'est pas encore arrêté, il devrait se faire, pour des questions de capacité, entre le stade du Hainaut de Valenciennes et le stade Pierre-Mauroy de Lille. Quitte à énerver les fans des deux clubs.

► Vu de Valenciennes. «Non à Lens au Stade du Hainaut». Affichée dans l'enceinte du VAFC depuis le début de saison, cette banderole a le mérite d'être claire: les supporters valenciennois ne veulent pas voir leurs homologues lensois dans leur stade. Peu importe si le Racing a aidé financièrement VA dans les années 90 et lui a prêté l'hiver dernier ses installations de la Gaillette, la solidarité régionale ne serait plus de mise. «Avec l'évolution et le changement de génération, on ne la sent plus trop. Sur les forums, beaucoup de supporters lensois souhaitent notre descente en Ligue 2. Et puis, le stade Pierre-Mauroy est beaucoup mieux adapté pour recevoir les nombreux supporters lensois», estime Freddy Langlet, cofondateur du groupe Ultras Roisters.

► Vu de Lille. La possible venue de Lens, rival historique et détesté du Losc, la saison prochaine au stade Pierre Mauroy ne déclenche pas d'enthousiasme. C'est un euphémisme. «On ne mélange pas les torchons et les serviettes», tacle Michael Van Praet, président des Go Rijsel Spirit avant de développer. «Si on joue la Ligue des champions l'an prochain, ce ne sera pas possible. Il y aura des matchs tous les trois jours et ça créera des problèmes de pelouse.» Et tant pis si Bollaert a déjà accueilli le Losc en Ligue des champions en 2001-2002 et 2006-2007. «C'était pour quelques matchs. Toute une saison, ce n'est pas possible», conclut Van Praet.