La région se cherche un lycée du bâtiment

©2006 20 minutes

— 

Le bâtiment manque de bras. Et aussi de locaux, en tout cas à Roubaix. Faute de terrain adéquat, le conseil régional a en effet abandonné l'idée de construire un lycée professionnel du bâtiment dans la ville nordiste. Le lycée professionnel Louis-Loucheur, qui date de 1960, restera donc au goût du jour, en attendant mieux.

« Nous rencontrons des difficultés dans la configuration des lieux », concède Jacques Duret, le proviseur. Un chef d'établissement qui, malgré la fermeture de deux sections, a vu ses effectifs passer en cinq ans de deux cent soixante-six à trois cent quatre-vingt cinq élèves, dans un secteur qui a le vent en poupe. Et les 10 000 m2 du lycée sont devenus un peu étroits pour le gros oeuvre enseigné aux élèves. « Nous manquons de place aujourd'hui, poursuit le proviseur. Les élèves ont de plus en plus besoin d'espaces de répit et de détente. Et puis nous aimerions bien ouvrir d'autres sections, comme l'installation sanitaire et thermique. »

Du côté de la région, on précise qu'un nouveau lycée pourrait être « reconstruit sur le même site ». Les études sont toujours en cours.

O. A.