Lille Métropole booste le très haut débit

Olivier Aballain

— 

M.Libert/20 Minutes

Ce n'est pas parce qu'on habite à Wicres ou a Péronne-en-Mélantois qu'il faut faire une croix sur le très haut débit. En présence de la ministre de l'Economie numérique, Martine Aubry a signé lundi une convention avec SFR et Orange pour acter le déploiement de la fibre optique dans les 24 communes les « moins denses » de la métropole.

100 Mb/s au lieu de 2


Traduction : au lieu d'être équipées en dernier, ces communes feront partie du premier wagon du plan très haut débit mis en œuvre dès 2014. « Une excellente nouvelle », pour Damien Castelain, maire de Péronne-en-Mélantois. « La question du débit est souvent la première que nous posent les familles qui veulent s'installer. Avant de savoir s'il y a une crèche… »

Mais il a fallu que Lille Métropole prépare une alternative à SFR et Orange. « Nous les avions prévenus. S'ils n'allaient pas dans ces zones moins denses, nous étions prêts à nous lancer », rappelle Martine Aubry, quitte à régler les 30 millions d'euros nécessaires au montage d'une offre publique. Ce sera inutile, les opérateurs ayant consenti à lancer les études dès 2014 dans les petites communes. Résultat : au lieu des 2 Mb/s de l'ADSL, elles devraient pouvoir bénéficier des 100 Mb/s de la fibre d'ici à 2018. Francis Delrue, le maire de Baisieux, est impatient : « Nous avons raté l'installation d'assureurs et d'autres services à cause du mauvais débit. » A Wicres, certains relativisent : « On a un débit correct. De toute façon on ne télécharge pas », soupire Louise, qui habite non loin de la mairie.