Les policiers manifestent sous les fenêtres du préfet

SÉCURITÉ grogne des fonctionnaires de police pour dénoncer le manque de moyens...

Gilles Durand

— 

M.Libert/20 Minutes

Ils étaient quatre-vingt selon la police et cinquante selon la préfecture. A l’appel du syndicat Unité, des policiers manifestaient mardi, devant la préfecture, à Lille, en brandissant des tenues de policiers avec la mention «Soldé» inscrite sur de petites pancartes. Ils réclament le maintien d’une prime pour les élèves gardiens de la paix, la revalorisation salariale prévue et un recrutement conséquent. «Les effectifs sont trop faibles ce qui provoque de grosses tensions au niveau du personnel, explique Thierry Depuyt, délégué Unité SGP Police. Cette situation engendre des rappels de personnels pendant leurs congés pour nécessité de service et un décalage permanent des cycles de travail».

Un salaire de 1.080€ sans les primes

Concernant la prime, le syndicat estime que sans elle, le salaire des élèves gardiens de la paix, à Roubaix par exemple, tomberait à 1.080€ par mois, selon Thierry Depuyt. En réaction au mouvement de mécontentement, le ministère de l’Intérieur a promis mi-octobre des «recrutements» de jeunes policiers prévus dans le budget 2014.