Trois femmes et douze couffins

ÉDUCATION a première maison d’assistance maternelle de la ville vient d’ouvrir ses portes...

Gilles Durand

— 

M.Libert/20 Minutes

A mi-chemin entre la crèche et l’assistance maternelle à domicile. Depuis le 1er octobre, une nouvelle structure de garde d’enfants a vu le jour, pour la première fois, à Lille. Trois mères de famille, Mélodie Leroy, Dalila Douaoui et Naoual Alilou, ont ouvert une maison d’assistance maternelle (MAM) baptisée Lutins Malins. Le lieu peut accueillir douze enfants de 3 mois à 3 ans, dans le Vieux-Lille.

Manque de crèches

«On nous a conseillé ce quartier car il y avait une forte demande», explique Mélodie, à l’origine de ce projet encore peu développé dans la région. Il n’existe qu’une vingtaine de MAM dans le Nord, dont une à Villeneuve d’Ascq et à Roubaix, «alors qu’à Nantes, on en compte environ 200», souligne-t- elle. Pourtant, la solution semble idéale pour pallier le manque de crèches. «Nous pouvons prendre le temps avec les enfants. Ça permet de les aider à acquérir une autonomie pour s’habiller ou manger seuls», note cette jeune maman, formée à la psychologie.

Ce jour, huit bambins sont présents. Juste avant de manger, l’heure est au jeu. Pâte à modeler ou jeu de construction, les trois assistantes restent aux aguets pour éviter les conflits. «A force d’être ensemble, les enfants apprennent néanmoins ce dont l’autre a besoin, raconte Mélodie. Ce n’est pas rare de voir un enfant apporter un jeu à celui qui pleure». Ici, tout est adapté à cette petite collectivité: toilettes, lavabos, salle de motricité et chambres pour la sieste. Une certaine quiétude règne entre les murs jaunes et blancs. Pourtant, l’idée a été difficile à concrétiser. «Nous n’entrons dans aucune case. Il a fallu se débrouiller pour tout installer nous-mêmes », note Mélodie. D’où l’impression d’une grande famille.