Ariel Jacobs fait son premier effet au VAFC

— 

S'il est encore bien trop tôt pour parler de réveil, l'arrivée d'Ariel Jacobs a au moins servi de déclic au VAFC. Grâce au nul décroché samedi à Rennes (2-2), le club a remporté son premier point de la saison à l'extérieur. Mieux, après avoir été menés 2-0 en Bretagne, les Valenciennois ont réussi à remonter deux buts de retard, chose qui ne leur était jamais arrivée sous le mandat de Daniel Sanchez, limogé il y a quinze jours. Arrivé il y a une semaine, Jacobs a fait quelques choix forts en relançant des jeunes comme Masuaku et Da Silva au détriment d'anciens (Saez, Mater). Un premier choix payant. «Mais il n'y a pas de raison d'être euphorique, pas de raison de perdre le sens de l'humilité. Il reste énormément de boulot à faire.», tempère Jacobs conscient que ce point ne vaudra pas grand-chose si VA, toujours dernier de Ligue 1 ne s'impose samedi face à Évian. F.L.