Les salariés de La Redoute redoutent un mauvais achat

Olivier Aballain

— 

L'un des bâtiments de La Redoute à Roubaix, où se tenait l'AG des salariés.
L'un des bâtiments de La Redoute à Roubaix, où se tenait l'AG des salariés. — M. Libert / 20 Minutes

Environ 250 salariés de La Redoute se sont regroupés lundi midi en assemblée générale dans le hall Pollet de La Redoute, à Roubaix. «Les salariés souhaitent obtenir des garanties sociales du groupe Kering (la maison-mère, ex-PPR), avant la revente de la société», a expliqué Jean-Christophe Leroy, délégué syndical CGT. L'intersyndicale CFDT, CGT et SUD projette un nouveau rassemblement ce mardi. Des informations parues ces derniers jours dans Nord-Eclair évoquent une possible vente pour un euro symbolique, une perspective qui rebute Jean-Christophe Leroy: «Nous craignons que la vente s'accompagne d'un plan social.» La Redoute emploie encore 2.600 salariés à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos.