L’allaitement fait grandir le lien social à Roubaix

SANTÉ ’association Miam a organisé une «Grande Tétée» à Roubaix...

Olivier Aballain

— 

M.Libert/20 Minutes

Santé et solidarité font bon ménage à Roubaix. Cinq mères de famille ont reçu dimanche leur diplôme «d’accompagnante» au sein de l’association Miam (Mille informations sur l’allaitement maternel). En conseillant les mamans sur les bienfaits de l’allaitement, elles entendent inverser une tendance à la baisse: depuis 2009, le taux d’allaitement huit jours après la naissance est passé de 65 à 50% dans le Nord.

Aller vers les autres

Le nom de l’association symbolise aussi la soif d’aider qui anime les femmes du quartier Moulin-Potennerie. «Nous venons de cultures différentes, sans Miam nous ne nous serions pas forcément rencontrées. Ça a créé un groupe», commente Alexandra, une accompagnante devenue présidente de l’association. Aider une maman à se lancer, à préparer son enfant, à surmonter les pépins des débuts, ça crée des liens. «Je me sens utile, témoigne Chalabia, maman de quatre enfants. Et puis ça donne confiance. Je me dis que si je sais faire ça, je saurai tout faire.» D’ailleurs, pour continuer son engagement Chalabia s’est décidée à passer son permis. Audrey, elle, a dû surmonter une solide timidité: «Il faut aller vers les autres, cela sort certaines mamans de l’isolement qu’elles peuvent connaître en restant chez elles.» Au fil de l’eau, les amies d’amies appellent pour se renseigner, et c’est un vrai réseau qui se met en place. «Contrairement aux marques de lait en boîte, l’allaitement ne fait pas de pub dans les maternités, alors il faut compenser», explique Renaud Tardy, conseiller général (PS).