Roubaix scrute «sa» réforme

O.A.

— 

Les petits Roubaisiens sont fatigués. Leur ville, qui a appliqué la réforme rythmes scolaires dès la rentrée de septembre en accueillant les enfants le mercredi matin, avait mis en place des comités de suivi avec une centaine de parents d'élèves. Et ces derniers ont fait le constat «d'une fatigue importante» en maternelle. Pour y remédier, la ville souhaite améliorer l'information des parents «sur le sommeil et la diététique». La municipalité prévoit de contacter l'Education Nationale sur cette question.