Le cycliste lillois est plus visible

VILLE La Prévention routière a scruté les vélos...

Olivier Aballain

— 

M.Libert/20 Minutes

Les cyclistes lillois sont plutôt moins imprudents que la moyenne. Le constat provient d'une étude commandée par la Prévention routière et l'assureur MMA. L'étude a porté sur une dizaine de villes de province, plus Paris. Il en ressort que Lille est la ville de France où les cyclistes sont les plus habitués au port d'un vêtement rétroréfléchissant (brassard, gilet ou autre).

Défauts d'éclairage

«J'en mets pour revenir du travail car il fait parfois noir. Et puis ça protège mes vêtements», explique ainsi Jean-Yves, cadre à Euralille. En moyenne, 29% des cyclistes observés à Lille et Valenciennes portaient un équipement réfléchissant, contre une moyenne de 16% en France. Mais le chiffre cache une autre réalité: à Lille comme ailleurs, une large majorité (80%) des vélos ont un défaut d'éclairage avant ou arrière. «Les cyclistes n'ont pas réellement conscience des risques encourus», estime la Prévention routière. Heureusement, les Lillois font aussi partie des mieux équipés en casque: 19% contre une moyenne nationale à 13%. Mais il vaudrait mieux éviter d'avoir à s'en servir.