Une évaluation stupéfiante

SOCIETE Une étude scientifique pointe une forte consommation de drogues en métropole lilloise...

Gilles Durand

— 

La consommation de cannabis est de 0,9 g par jour pour mille habitants.
La consommation de cannabis est de 0,9 g par jour pour mille habitants. — M.Libert / 20 Minutes

Toxicos jusqu'à l'eau en métropole lilloise. Le centre national de la recherche scientifique (CNRS) a publié, début septembre, les résultats d'une étude de cinq ans sur la consommation de drogues illicites. Les scientifiques ont analysé la dose de résidus de stupéfiants trouvés dans les eaux usées de 25 stations d'épuration dans toute la France (lire ci-dessous). «Nous avons ainsi pu estimer, à partir de ces données, la quantité de drogue consommée par habitant», explique le chercheur Yves Levi, un des auteurs de cette étude à l'université de Paris Sud.

Devant Paris

Et le résultat laisse apparaître une consommation de cannabis (0,9g par jour pour mille habitants) et de cocaïne (1,4g) beaucoup plus importante dans l'agglomération lilloise qu'en région parisienne. «Le but de cette étude expérimentale n'est pas de faire des comparaisons entre villes, souligne Yves Levi. Elle se contente de photographier une situation à un instant donné.» Le chercheur espère, d'ailleurs, la création d'un véritable observatoire sur le long terme «pour avoir une carte plus précise de ce phénomène».

Ce résultat ne surprend pas les syndicats de police. «Cela devrait, enfin, alerter les pouvoirs publics, lance Alliance. On sait depuis longtemps que Hem et Tourcoing sont deux plaques tournantes pour le trafic de cannabis.» Chez Unité-SGP, on met en avant le nombre d'étudiants, «à deux pas des Pays-Bas» pour expliquer le constat. En revanche, la forte consommation de cocaïne apparaît plus étonnante. Alliance tente une explication: «Il faut savoir que le prix de ce produit a beaucoup baissé depuis quelques années, alors…»

«Cette étude montre aux maires la nécessité de mettre en place un système de prévention pour réduire les risques», avance Yves Levi. De fait, un nouveau plan de lutte gouvernemental contre la toxicomanie a été annoncé, jeudi. «Je doute qu'on augmente les moyens pour lutter contre ce fléau», nuance Unité-SGP.

■ L'enquête

Sur la métropole lilloise, deux prélèvements ont été effectués en 2012 à deux périodes différentes dans une station d'épuration dont le lieu exact n'a pas été révélé par les auteurs de l'enquête.