Orchies, le promu qui monte

— 

C'est le nouveau venu dans la cour des clubs nordistes engagés en Pro B. Après Lille, Le Portel, Boulogne et Denain, Orchies enrichit cette année le contingent régional. Champion de Nationale 1, le promu connaît déjà son ambition. «Ce sera le maintien forcément. Mais on a envie de se donner les moyens d'être un peu plus ambitieux. Pour ça, il faudra réussir notre première partie de championnat», explique Philippe Namyst, coach du BC Orchies qui a déjà coaché Lille en Pro B. Largement remanié (sept arrivées), l'effectif va devoir vite trouver ses marques. Pour cela, le club pourra compter sur le soutien de son fidèle public. Avec la Pubeco Arena, l'une des salles plus modernes de France (5 000 places), Orchies va souvent faire le plein. «Il y a un engouement populaire incroyable. Par exemple, le 16 août, on a joué un match de préparation dans notre salle devant 1 200 personnes», s'enthousiasme Namyst. Un soutien de poids pour une équipe novice à ce niveau, mais qui pourrait bien vite se sentir pousser des ailes.