Lille a presque tout changé

BASKET Le LMB redémarre une nouvelle saison en Pro B avec un effectif totalement chamboulé...

François Launay

— 

M.Libert/20 Minutes

Faire table rase du passé. Quand on regarde les mouvements effectués cet été du côté du LMBC, il y a comme un grand coup de balai. Privé de play-offs pour la troisième saison d'affilée, le club lillois s'est remis en question. En s'offrant un grand lifting. Huit départs, autant d'arrivées (Fields, Diop, Barbry, Bichard, Almeida, Bangura, Kaunisto, Pourchot), deux rescapés de la saison dernière (Rigaux et Gillet) et deux jeunes du centre de formation (Henocq, Kerzane). Voilà le visage d'un LMB remanié à 80%, qui démarrera sa saison en Pro B vendredi à domicile face à Evreux, l'un des cadors annoncés.

«Une nouvelle aventure»

«Les réalités économiques nous ont imposé des choses et empêché de garder certains joueurs. Mais l'équipe précédente était aussi en place depuis deux-trois ans. Là, on est au début d'une nouvelle aventure avec une véritable envie d'aller de l'avant. ça peut être quelque chose de bien», espère Abdou N'Diaye, l'entraîneur lillois qui lui est resté en poste. Si le coach sait qu'il faudra du temps pour façonner son équipe aux joutes de la Pro B, Servais Tomavo a déjà annoncé la couleur. Malgré un budget en baisse (de 1,8 M€ à 1,5 M€), malgré un effectif largement remanié, le président du LMB a affirmé fièrement l'ambition du club: «les play-offs». Un objectif que ne clame pas aussi haut et fort un Abdou N'Diaye beaucoup plus prudent. «J'intègre l'objectif du président qui est un passionné et un compétiteur. C'est normal de démarrer une saison avec de l'ambition. C'est bien de viser très haut. Mais je pense sincèrement qu'il faudra laisser du temps à notre équipe», lâche le technicien nordiste. Un discours en phase avec la réalité d'un LMB en pleine reconstruction.

■ Un championnat nouvelle formule

Pour la première fois de son histoire, le championnat, composé de dix-huit clubs, a décidé d'instaurer des conférences régionales. Pour faire simple, le LMBC jouera deux fois contre certains adversaires et quatre fois contre ceux qui sont dans sa zone régionale (Reims, Denain, Orchies, Saint-Quentin et Souffelweyersheim) Au total, 44 matchs de saison régulière sont au programme sans compter les play-offs. Un vrai marathon.