Lille espère enfin décrocher le gros lot

François Launay

— 

Jean-Claude Branquart, le président du LMR, n'a qu'une seule ambition: l'accession en Pro D2 en fin de saison.
Jean-Claude Branquart, le président du LMR, n'a qu'une seule ambition: l'accession en Pro D2 en fin de saison. — M.Libert / 20 Minutes

Après deux échecs d'affilée en demi-finales de Fédérale 1 ; Lille n'a plus envie d'attendre. Cette saison, le meilleur club de rugby régional espère enfin monter en Pro D2. Avant l'ouverture d de la saison dimanche à Dijon, passage en revue des principaux dossiers avec Jean-Claude Branquart, le président du club.

L'objectif. «On peut difficilement avoir une autre ambition que la montée. Aujourd'hui, la visibilité de la Fédérale 1 est insuffisante compte tenu des atouts que nous avons comme le Stadium Lille Métropole.

Le budget.» Il sera de 2 M€ comme la saison dernière. Vu le contexte économique, des partenaires nous ont quittés mais d'autres comme Alstom sont arrivés. C'est un budget qui pourrait déjà nous permettre de jouer en Pro D2 où des clubs comme Pau, Carcassonne et Narbonne ont les mêmes finances que nous. Passer à l'échelon supérieur ne serait pas un problème pour nous «.

Un nouveau partenariat.» On a décidé de développer un partenariat très important avec Kipsta, une entreprise régionale. On travaille avec eux sur le développement des produits ce qui nous permet d'avoir un équipement de niveau top 14 «.

Une poule très difficile.» Cinq des neuf meilleurs clubs de Fédérale 1 sont dans notre poule. C'est une poule très compliquée par rapport aux années précédentes où il n'y avait que deux clubs au-dessus du lot. Il faudra se méfier de Nevers, Massy, Saint-Nazaire, Vannes mais aussi Montluçon. Ce sera difficile pour tout le monde.