Mehdi Baala joue au prof de sport

ATHLÉTISME e spécialiste du 1.500m a entraîné les participants aux courses de la Braderie de Lille...

Gilles Durand

— 

M.Libert/20 Minutes

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Surtout lorsqu’on se lance dans une séance de jogging avec l’ancien champion d’Europe et vice-champion du monde du 1.500m, Mehdi Baala. Mercredi soir, la section loisir du Lille Métropole Athlétisme (LMA) organisait un entraînement particulier en vue du semi-marathon de la Braderie de samedi, sous la houlette de son coureur de fond vedette. Tout juste rentré des championnats du monde de Moscou, où il n’était que spectateur, Baala a vite lancé les hostilités. «En lançant l’allure à 13 km/h au lieu des 10 lors des entraînements habituels, Mehdi m’a rapidement étalé le groupe», sourit Eric Vallet, coach pour le LMA. Heureusement, l’excitation de courir avec un champion l’a emporté, comme en témoignaient les mines rougies, mais réjouies de la quarantaine de participants. Pendant cette petite heure de course à travers le parc de la citadelle de Lille, Mehdi Baala a pu prodiguer quelques conseils. «Les gens demandent surtout des avis sur la nutrition et la fréquence des entraînements, explique l’athlète lillois. Je leur réponds que le principal, c’est de prendre du plaisir, de faire ça à plusieurs pour que le temps passe plus vite. Il ne faut pas que la course à pied soit vécue comme une contrainte.»

« Agréable et convivial »

Et lui, comment a-t-il vécu cette petite mise en jambe? «C’est agréable et convivial. Ça me permet de discuter avec des passionnés de course. A refaire », glisse-t-il. Mais pas question, pour lui, d’entrer dans des considérations techniques. «Ce n’est pas l’objectif. On ne pratique pas la course pour les mêmes raisons. Je ne peux pas me lancer dans l’explication technique des foulées, par exemple. Ça prendrait trop de temps», avoue-t-il. Aucunement essoufflé et sans aucune goutte de sueur, le champion du demi-fond s’est-il découvert une vocation pour le 10 ou les 21km? «Non, je préfère quand ça va vite. Je serai, samedi, au départ du semi-marathon, mais uniquement pour encourager ces coureurs du LMA.»

• Semi-marathon

Le départ du semi-marathon se fera samedi à 9h depuis le boulevard de la Liberté. Le 10km démarrera du même endroit à 11h. L’arrivée est fixée rue de Paris, près de la mairie.