Le bras de fer est entamé entre Lille et Thauvin

FOOTBALL Le joueur a séché l'entraînement du Losc mardi matin...

François Launay

— 

Florian Thauvin, ici sous le maillot de l'équipe de France U20, a décidé de faire le forcing pour quitter le Losc.
Florian Thauvin, ici sous le maillot de l'équipe de France U20, a décidé de faire le forcing pour quitter le Losc. — O.Kose / AFP

Il a mis sa menace à exécution. Vexé que le Losc ait refusé samedi une offre de l'OM évaluée à 10M€, Florian Thauvin a décidé de sécher l'entraînement de mardi à Luchin. Un épisode de plus dans le bras de fer qui oppose le club nordiste et son attaquant. Le joueur, qui a signé en janvier un contrat de quatre ans avec le Losc, souhaite déjà quitter le Nord alors qu'il n'a pas encore porté le maillot des Dogues en match officiel. Son souhait: rejoindre l'OM prêt à tripler son salaire estimé à 45.000€. Une affaire de gros sous dans laquelle Lille ne veut pas céder d'un pouce. Première mesure: le Losc a décidé de suspendre le salaire de son joueur le temps que durera son absence injustifiée.

Tout peut encore arriver

Pour le reste, Lille joue la montre. «On se dit que la prochaine étape est pour lundi 2 septembre minuit, date de la fin du mercato», lâche Frédéric Paquet, le directeur général adjoint du Losc. En attendant, tout peut encore arriver. Si une offre de 15M€ minimum arrive sur la table des dirigeants lillois, Thauvin, acheté 3,5M€ à Bastia, pourra partir. Sauf que cette somme est en décalage avec la valeur réelle d'un joueur de 20 ans qui, pour l'instant, n'a brillé que six mois en Ligue 1. Surtout, l'image qu'il montre ces derniers jours doit aussi refroidir certains clubs. Alors? Alors Thauvin pourrait bien rester à Lille, «contraint et forcé» comme le redoute son père. Surtout que le Losc a plutôt intérêt à rester ferme dans cette histoire. Question de principe et aussi d'image. Si Thauvin reste à Lille, le feuilleton (équipe réserve, accueil du public...) promet. Sinon, le Losc aura vendu au prix fort un joueur qui s'est moqué de lui.