A quelles sanctions s'expose l'attaquant lillois ?

— 

«Refuser de venir à un entraînement sans raison est une faute de la part du joueur.» Julien Cheval, avocat spécialisé dans le droit du sport, est formel, Florian Thauvin n'a juridiquement pas le droit de sécher l'entraînement du Losc. Ce que ne conteste pas l'UNFP, le syndicat protégeant les intérêts des joueurs. «Nous sommes pour le respect des contrats, explique son co-président, Philippe Piat. On ne défend personne qui fait pression pour obtenir un transfert» Du coup, le Losc a le droit de ponctionner une partie de son salaire, et de donner des sanctions disciplinaires complémentaires comme la rupture de contrat. Un scénario rare car il impliquerait un long combat juridique. Reste que si le conflit se poursuit c'est devant la commission juridique de la Ligue que le Losc et le clan Thauvin s'expliqueront. «Si Lille veut jouer le bras de fer, ils peuvent obliger Thauvin à respecter son contrat jusqu'au bout (2017), note Julien Cheval. Mais je ne vois pas comment on pourrait arriver jusque-là. Comme c'est un joueur d'avenir et qu'il a une certaine valeur, un accord sera trouvé», pense l'avocat. B.V et F.L