Trafiquants ou victimes d’une manipulation ?

JUSTICE Un groupe de Nordistes, emprisonné au Brésil pour trafic de drogues, clame son innocence...

A Lille, Gilles DUrand

— 

Cocaïne, illustration.
Cocaïne, illustration. — DHOME/SIPA

Quatre habitants originaires du Nord-Pas-de-Calais sont emprisonnés au Brésil depuis quinze jours, a-t-on appris ce jeudi auprès du ministère des Affaires étrangères, confirmant une information de La Voix du Nord. Ces quatre personnes, deux jeunes hommes et femmes, sont placés en détention préventive pour une affaire de trafic de stupéfiants.

Le 6 août, ils ont été arrêtés à l’aéroport de Salvador de Bahia avec 18,5 kg de cocaïne dans leurs bagages, au moment de leur retour en Europe. Les deux femmes ont reçu, jeudi, la visite d’un membre du consulat de France et clament leur innocence. D’après leurs proches, elles auraient bénéficié, toutes deux, de voyages gratuits et seraient victimes d’un «complot». Dans leur entourage, personne ne veut croire en leur culpabilité. Des comités de soutien ont d’ailleurs été lancés sur les réseaux sociaux.

«Elle m'avait confié quelle avait rencontré un mec qui lui aurait offert un voyage sans me dire la destination», explique la sœur d’une des accusées sur son site de soutien. Le ministère des Affaires étrangères estime à 2.200 le nombre de Français emprisonnés dans le monde. «Environ 40% le sont pour des affaires de trafic de drogues, une proportion qui atteint les 80 % en Amérique latine», précise son porte-parole.