Les salariés de Plasty fixés aujourd'hui

©2006 20 minutes

— 

Journée décisive en perspective. Les 97 salariés de l'usine Plasty de Roubaix vont savoir aujourd'hui si des fonds seront réinjectés dans leur entreprise. Reprise par un groupe tchèque en mars dernier, cette société spécialisée dans la plasturgie automobile a été placée en redressement judiciaire le 19 octobre. Jeudi, l'actionnaire principal a annoncé vouloir investir 500 000 e en novembre et la même somme en décembre. Contre toute attente, cette décision n'a pas été confirmée vendredi. « La colère monte. Si lundi [aujourd'hui], il n'y a rien d'officiel, tout le monde arrêtera le travail », annonce Emmanuel Lafaye, délégué CGT. D'autant que cet investissement n'est pas une garantie pour le militant syndical. « Ils veulent injecter un million d'euros uniquement pour honorer les contrats avec nos clients jusqu'à la fin de l'année. Mais après ? Il n'y a aucun plan de prévu ! »

Une inquiétude confirmée par Bernard Deroo, directeur financier de Plasty. « Cet argent ne servirait qu'à honorer les commandes actuelles. On ne sait pas ce qui va se passer en janvier. Il faut attendre lundi [aujourd'hui] pour voir si des sociétés sont susceptibles de reprendre l'activité. » Dans tous les cas, une assemblée générale doit réunir l'ensemble des salariés demain midi.

Fanny Bertrand

Le 19 octobre, des employés ont séquestré leurs responsables pendant six heures et voté une grève. Le travail a repris depuis le 23 octobre.