Le procès est renvoyé, les prévenus aussi

— 

Le Vice & Versa, un bar gay à Lille, a été saccagé dans la soirée du 17 avril 2013.
Le Vice & Versa, un bar gay à Lille, a été saccagé dans la soirée du 17 avril 2013. — M. LIBERT / 20 MINUTES

Le procès de l'agression présumée homophobe du Vice&Versa a été, de nouveau reporté, au 4 septembre. Trois hommes sont poursuivis pour insultes et violences en réunion à raison de l'orientation sexuelle, commis le 17 avril dans ce bar du Vieux-Lille. C'est un défaut de convocation de l'un des trois prévenus qui a entraîné ce 3e renvoi alors que l'audience était prévue mercredi. Mais deux des trois accusés ont déjà été jugés par leur employeur : les Eaux du Nord ont licencié, le 25 mai, deux des agresseurs présumés « pour cause réelle et sérieuse ». Ils avaient même été mis à pied dès le 15 mai, après leur sortie de détention provisoire. C'est le signe, en droit du travail, d'un réel danger pour l'entreprise. La direction explicite : « Les faits qu'ils ont commis [présumément] ont créé une perturbation. Ils ne correspondent pas aux valeurs que portent les Eaux du Nord. » « C'est la double peine, dénonce Me Jeremy Cateau, avocat de l'un des mis en cause. Mon client est présumé innocent. » O. A.