Quand la pie voleuse devient recycleuse

Gilles Durand

— 

Une expérience de conditionnement de pies sauvages sur le campus de l'université de Lille 1.
Une expérience de conditionnement de pies sauvages sur le campus de l'université de Lille 1. — REX/SIPA

La pie qui recycle : une méthode écologique et économique. Depuis le mois de février, trois étudiants de l'université de Lille-I apprennent à ces oiseaux – particulièrement intelligent et nombreux sur le campus – à ramasser les canettes. Pour poursuivre leur expérience, ils ont obtenu, la semaine dernière, une bourse de 1 000 €, dans un concours organisé par l'Agence de l'environnement (Ademe).

Croquette contre cannette

Le premier travail consiste à conditionner les pies. « On leur a mis des croquettes à disposition pour les attirer. Puis les croquettes ont été cachées sous une cannette en alu écrasée*. L'objectif est qu'elles fassent la relation entre canette et récompense », explique Christophe Vieren, professeur à Lille-I et volontaire pour cette expérience. La prochaine étape sera l'installation, dans quelques jours, d'un récipient où l'oiseau pourra venir déposer ces cannettes.

« L'objectif, à plus ou moins long terme, c'est que les pies comprennent qu'en rapportant des cannettes dans ce récipient, elles obtiendront automatiquement de la nourriture », souligne Sébastien Audibert, étudiant en master d'écologie à Lille-I. La boîte sera équipée d'un détecteur de métal pour éviter la triche. « Si les pies découvrent qu'elles peuvent y mettre n'importe quel objet, elles n'iront chercher de cannettes », raconte Sébastien Audibert.

 

■ Conditionnement

Les étudiants lillois reproduisent une expérience menée par un chercheur américain qui a appris à des corbeaux à mettre des pièces de monnaie dans une boîte pour obtenir de la nourriture.