Le Louvre-Lens creuse son sillon

CULTURE Six mois après son ouverture, l'antenne nordiste du musée parisien prépare sa rentrée...

Olivier Aballain

— 

Le Louvre-Lens et la Galerie du temps ont attiré plus de 540 000 visiteurs depuis son inauguration le 4 décembre.
Le Louvre-Lens et la Galerie du temps ont attiré plus de 540 000 visiteurs depuis son inauguration le 4 décembre. — M. Libert/20 Minutes

Certains chiffres parlent d'eux-mêmes: le Louvre-Lens pourrait atteindre dès la rentrée prochaine l'objectif de fréquentation (700.000 visiteurs) escompté fin 2013. Mais la réussite de l'antenne lensoise du musée parisien ne se mesure pas uniquement à son nombre d'entrées (gratuites). 20 Minutes fait le point sur les cartons et les pistes d'amélioration de l'établissement pour la rentrée.

►Tops. Un visiteur sur six provient de l'arrondissement de Lens, un ratio inespéré au lancement du musée. «On pensait qu'il attirerait d'abord un public de Paris et Lille, c'est vraiment une très bonne surprise», commente Xavier Dectot, le directeur de l'établissement. Pour l'ancien maire de Lens Guy Delcourt, la programmation artistique variée autour et à l'intérieur du Louvre-Lens n'y est pas pour rien: «Par exemple, l'événement de danse urbaine (fin mars, ndlr), avec des danseurs lensois qui se produisent à l'intérieur du musée, cela contribue à installer le Louvre sur le territoire.»

►Flops. L'aménagement paysager des abords du musée, en retard à l'inauguration, «n'est toujours pas très abouti», estime Guy Delcourt. Et la ville elle-même a peiné à organiser l'accompagnement commercial de l'ouverture du musée. Certains cafetiers se plaignent de voir les navettes éviter le centre-ville pour conduire directement les visiteurs au Louvre-Lens depuis la gare. Pour Guy Delcourt, il faudra «deux ou trois ans» avant qu'une nouvelle offre ne s'installe au centre-ville de Lens.

►Bofs. Les nocturnes n'ont pas toujours attiré les foules. «Programmer de la danse contemporaine le lundi soir n'était pas forcément idéal», concède Xavier Dectot. Un «rapport d'étape» a été commandé pour adapter les nocturnes, qui seront probablement concentrées sur le week-end.

■ Navette

A partir du 6 juillet, Selectour Afat Voyages lance une navette entre Lille et le Louvre-Lens (départ 11h, retour 17h 30) à 29€ par personne. www.lilletourism.com