La chasuble venait donc de la 7e croisade

— 

La chasuble dite de Sainte Aldegonde n'a donc sans doute jamais vu sa sainte du VIIe siècle. Mais l'étoffe, conservée dans le trésor de l'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Maubeuge, n'en devient pas banale pour autant. Selon la Drac Nord-Pas-de-Calais, une analyse scientifique d'envergure « conforte l'hypothèse » que la chasuble date du XIIIe siècle, et proviendrait d'une étoffe offerte par l'empereur Mongol Mongka au roi Louis IX. Selon la légende, c'est pourtant la sainte, fondatrice d'un monastère à Maubeuge, qui l'aurait tissée pour l'un de ses parents, futur évêque de Cambrai. Mais la datation au carbone 14 effectuée par le commissariat à l'énergie atomique, à Saclay, fixe l'ancienneté entre 1230 et 1300. Une analyse corroborée par l'examen de la technique de tissage. C'est donc l'hypothèse du cadeau diplomatique qui l'emporte : la chasuble aurait été offerte par Mongka à l'envoyé de Saint-Louis à Karakorum, pendant la 7e croisade. O. A.