Divergences sur les conséquences de l'exposition au plomb

©2006 20 minutes

— 

Les conséquences de l'exposition au plomb au coeur du dossier. Hier, la Commission d'indemnisation des victimes d'infractions du tribunal de Béthune s'est penchée sur le cas des trois enfants de la famille Mrozek. Ils sont atteints de saturnisme après avoir été exposés au plomb, craché par les cheminées de l'ancienne usine Metaleurop. L'avocat de la famille a demandé entre 50 000 et 100 000 euros par enfant. « En plus du préjudice permanent exceptionnel, l'intoxication a eu pour conséquence de leur faire perdre de leur quotient intellectuel. Il y a donc une perte de capacité de lien professionnel futur à indemniser », a soutenu François Lafforgue, avocat de la famille. « Les préjudices hypothétiques ne sont pas indemnisables, a plaidé Bertrand Meigné, avocat du Fonds de garantie, qui verse les indemnisations. Les difficultés intellectuelles de ces enfants ne sont pas spécifiques au saturnisme. » Délibéré le 14 décembre prochain.

Fanny Bertrand