«Ne pas judiciariser l'école»

©2006 20 minutes

— 

L'école manque de dialogue. L'avertissement a été lancé hier par l'association Autonomes de solidarité laïque Nord (ASL-59), chargée de soutenir la moitié des personnels de l'Education nationale dans la résolution des litiges. En effet, les conflits entre parents, enseignants et élèves tendent à se judiciariser. « Porter plainte ne doit pas être le premier geste », explique Jean-Claude Breux, son président. Qui précise : « Sur 308 cas de violence à l'école en 2005-2006, seule une cinquantaine a pu donner lieu à une plainte. »

L'ASL-59 prévient : « Si on n'observe pas de hausse des faits de violence à l'école, les insultes et incivilités progressent. Il est important qu'elles ne restent pas impunies. »

O.A.