Les collèges jouent le rapprochement

©2006 20 minutes

— 

L'union fait la force. Bernard Derosier, président (PS) du département du Nord, a lancé, vendredi, une réflexion sur le regroupement pédagogique de certains collèges du Nord. « Une trentaine d'établissements accueillent moins de 200 élèves. Ils ont droit aux mêmes enseignements que les plus grosses structures. » Et cela ne concerne pas que les zones rurales. A Hem par exemple, un projet de rapprochement a d'ores et déjà été lancé entre les collèges Albert-Camus et Elsa-Triolet, distants de moins d'un kilomètre. Pas question pour autant d'en faire disparaître un de la carte. « On peut imaginer qu'une structure accueille les classes de sixième et cinquième. Et l'autre, celles de quatrième et troisième. Le tout réuni autour d'une seule administration comme pour certaines écoles élémentaires », a poursuivi Bernard Derosier.

Cet après-midi, le conseil général devrait aussi voter un budget de près de 23 millions d'euros (+2,6%) destinés au financement des 203 collèges publics du Nord.

Vincent Vantighem