Les miradors en suspens à la prison de Douai

JUSTICE Les miradors bientôt remplacés par des caméras à Douai?...

Olivier Aballain

— 

L'administration pénitentiaire veut supprimer les miradors de la maison d'arrêt de Douai pour les remplacer par des caméras.
L'administration pénitentiaire veut supprimer les miradors de la maison d'arrêt de Douai pour les remplacer par des caméras. — M.LIBERT/20 MINUTES

Leur mobilisation est renforcée par l'évasion de Redoine Faïd de Sequedin le 13 avril. Une quarantaine de surveillants de la maison d'arrêt de Douai ont bloqué les accès de l'établissement lundi jusqu'en milieu d'après midi, pour contester le projet de suppression de trois miradors d'ici à juillet 2014.

Selon le syndicat FO, la direction prévoit de les remplacer par l'installation d'une vidéosurveillance renforcée. Mais Nicolas Caron, de FO, estime que ces caméras seront moins efficaces que les sept surveillants qui se relaient dans chaque mirador de la prison. «L'objectif est simplement de supprimer du personnel, il n'est même pas économique puisque l'installation des caméras coûtera entre trois et cinq millions d'euros, contre seulement un et demi pour rénover les miradors.» Selon lui, la direction espère ainsi supprimer onze postes à la maison d'arrêt de Douai alors que l'établissement «est déjà en sous-effectif». Contactée, la direction n'a pas souhaité s'exprimer.