Lille

Percheron rassure Arbel Fauvet Rail

« Ne pas sonner le tocsin ». Hier, Daniel Percheron, le président (PS) du conseil régional, a voulu rassurer les quelque 280 salariés de la société de fabrication de wagons de fret Arbel Fauvet Rail, située à Douai. Alors que les lignes de production...

« Ne pas sonner le tocsin ». Hier, Daniel Percheron, le président (PS) du conseil régional, a voulu rassurer les quelque 280 salariés de la société de fabrication de wagons de fret Arbel Fauvet Rail, située à Douai. Alors que les lignes de production ne tournent plus depuis le mois de juin, Daniel Percheron a réaffirmé avoir reçu l'assurance de la « bonne volonté manifeste » des dirigeants. « Le carnet de commandes est plein à 80 millions d'euros, les prix ont augmenté de 25 %, il n'y a pas d'inquiétude. La production reprendra dès que les pièces manquantes auront été reçues, à la fin du mois. »

O. A.