Les riverains pourront gratter pour stationner

©2006 20 minutes

— 

La mairie de Lille manoeuvre sur la question du stationnement payant. Des abonnements hebdomadaires et mensuels vont être proposés aux résidents d'ici à la fin de l'année. « Nous réfléchissions à cette mesure depuis quelques mois déjà, explique Roger Vicot, adjoint (PS) en charge du stationnement. Je la soumettrai au vote lors du conseil de novembre. » Car l'élu a été pris de court par la fronde des riverains de Saint-Maurice-Pellevoisin, signataires d'une pétition cet été. Du coup, c'est à eux que Roger Vicot a réservé, hier, la primeur de cette annonce. Au moyen de tickets à gratter, hebdomadaires ou mensuels, les Lillois pourront donc s'acquitter de la redevance dans leur quartier. Autre bonne nouvelle : établi à 1,50 e par jour, le tarif pourrait être « légèrement dégressif », poursuit Roger Vicot.

« Les riverains critiquent le prix, c'est de bonne guerre, juge de son côté Marc Santré, adjoint (Verts) en charge des déplacements. Mais c'est bien, le système en vigueur jusqu'à présent était un peu contraignant. »

Sans véritablement savoir en expliquer les raisons, Christian Decocq, chef de file (UMP) ne partage pas son opinion : « Cette question doit être revue. Ma philosophie d'occupation du domaine public est différente. »

Vincent Vantighem

Le domaine public lillois compte près de 7 000 places de stationnement. Proches de la saturation, elles ne rapportent pourtant que des recettes équivalentes à une occupation de deux à trois heures par jour.