Le tableau blanc investit l'école

ENSEIGNEMENT Lille mise sur le numérique...

Gilles Durand
— 
L'école primaire Littré à Lille expérimente le tableau numérique interactif.
L'école primaire Littré à Lille expérimente le tableau numérique interactif. — M.LIBERT/20 MINUTES

Le tableau noir fait place au blanc. A la prochaine rentrée scolaire, 70% des 83 écoles publiques lilloises seront équipées d'au moins un tableau numérique interactif (TNI). «C'est une évolution qui s'inscrit dans le cadre du projet éducatif global de la ville. Nous avons déjà investi 450.000€ pour l'achat de ces tableaux», souligne Maurice Thoré, adjoint (PS) chargé de l'école. Actuellement, 46 écoles en sont dotées, dont Littré, dans le quartier Vauban.

« Des exercices plus variés »

«Nous faisons partie des huit écoles pionnières et n'avons eu que quelques jours de formation. Il fallait être motivés», raconte le directeur Xavier Dumont. Motivés, les enfants le sont tout autant. Le privilège et le plaisir de pouvoir effacer le tableau à l'éponge ont disparu, mais l'attraction reste la même, le stylo électronique remplaçant la craie ou le marqueur. «Les possibilités d'exercices sont plus variées, remarque le directeur de Littré. L'élève peut, par exemple, déplacer des objets ou visualiser plus facilement une image.» A terme, lorsque le TNI sera doté de télécommandes, l'élève pourra même répondre aux questions en restant assis à sa place.

Côté enseignant, l'intérêt principal réside dans la sauvegarde des cours. «On peut revenir en arrière sur ce qu'on a fait le matin ou, au cours préparatoire, répéter automatiquement l'écriture d'une lettre», explique Xavier Dumont. Et chacun sait que la répétition facilite l'apprentissage. «Néanmoins, ce tableau interactif ne remplacera jamais le maître», souligne-t-il. En revanche, les outils informatiques signent la disparition d'un savoir-faire mémorable : le cercle parfait que l'instituteur était capable de réaliser d'un seul coup de craie. Maintenant, c'est automatique.