La grève, seule voie du dialogue à Transpole

©2006 20 minutes

— 

Les bus de la compagnie Transpole, à Lille
Les bus de la compagnie Transpole, à Lille — 20 Minutes

Ce soir, l'intersyndicale Transpole rencontrera la direction. Ordre du jour : le préavis de grève déposé par la CFDT, la CGT, la CFTC et Sud pour samedi, date du lancement de Lille 3000. A cette date, sauf levée du préavis, les contrôleurs ne devraient pas travailler. En cause, les problèmes liés à la sécurité des agents. « Ça fait un an et demi qu'on alerte la direction sur ces problèmes, témoigne Philippe Oprawa, de la CFDT. Mais il n'y a pas d'avancées. Notre dernier recours, c'est la grève. »

Régulièrement, comme à la dernière fête de la musique en juin ou lors de la braderie de Lille 2005, les grèves de Transpole plombent les évènements lillois. « On a une direction qui ne discute pas, explique Philippe Spileers, secrétaire de la CFTC. Impossible de mettre en place un système de dialogue comme à la SNCF (lire encadré) : la direction se contente de la réunion légale obligatoire après le dépôt de tout préavis de grève. » « La direction recevra les organisations syndicales en interne, confirme Transpole. C'est la procédure habituelle en cas de préavis de grève. » Les élus comptent les points : « La collectivité publique n'a pas à s'immiscer dans le dialogue social, commente Eric Quiquet, vice-président [Verts] du syndicat mixte des transports. Mais je comprends les raisons de cette grève. Il manque une quarantaine de policiers sur le réseau. » Seule lueur d'espoir, selon Philippe Spileers : « On a été convoqué lundi [aujourd'hui] pour un préavis déposé pour samedi. C'est encourageant car il faut plus de 48 heures pour désamorcer une grève. Quand on est convoqué la veille du mouvement, on sait que les négociations ne donneront rien. »

Fanny Bertrand

En octobre 2004, sept organisations syndicales de la SCNF ont signé avec leur direction un accord sur l'amélioration du dialogue social et la prévention des conflits. Il s'agit de privilégier la concertation collective.