Le canal Seine-Nord fait des vagues

— 

Le feuilleton du canal Seine-Nord Europe est devenu un roman politique fleuve. Après les dures critiques adressées par l'ancien ministre Jean-Louis Borloo (UDI) ces derniers jours sur l'arrêt du partenariat public-privé par le ministre Frédéric Cuvilier (PS), le député socialiste européen Gilles Pargneaux est monté au créneau. « Qu'a fait Jean-Louis Borloo concernant le Canal Seine-Nord Europe en dix ans de présence au gouvernement ? », s'interroge ainsi l'élu nordiste. Evoquant les « effets d'annonce » de Jean-Louis Borloo lors du Grenelle de l'environnement, Gilles Pargneaux estime que le projet de canal à grand gabarit au nord de Paris était en réalité « non-financé ». Une argumentation qui reprend celle de Frédéric Cuvilier, lequel a relancé fin mars une mission d'étude sur le sujet. Confiée au député-maire de Maubeuge Rémi Pauvros (PS), cette mission devra remettre à plat le coût du projet passé, selon le ministre, de 4, 8 à 7 milliards d'euros. O.A.