Et les meilleurs lycées sont...

EDUCATION «20 Minutes» a noté les établissements publics et privés...

Gilles Durand

— 

Après dix ans d'existence, le lycée Averroès affiche d'excellents résultats.
Après dix ans d'existence, le lycée Averroès affiche d'excellents résultats. — M. Libert / 20 Minutes

Averroès et Lavoisier peuvent pavoiser. A partir des résultats publiés, mercredi, par le rectorat de Lille, 20 Minutes a dressé son propre palmarès métropolitain en choisissant comme critère, la valeur ajoutée qui tient compte des caractéristiques sociodémographiques et scolaires des élèves.

• Lycées généraux et technologiques: 1. Averroès (Lille/privé); 2. Jean-Moulin (Roubaix/public); 3. EIC Marie-Noël (Tourcoing/privé)… Le taux de réussite de 100% du lycée privé musulman Averroès n'est pas une première, mais après seulement dix ans d'existence, il étonne, dans un quartier réputé sensible. «Nous avons 60% d'élèves boursiers», souligne un prof d'Averroès, lequel rejette cette idée de classement. «Cela fausse un peu la donne car les bons et les mauvais élèves ne côtoient plus les mêmes établissements», reconnaît-il. La recette du succès? «L'élève doit travailler et les professeurs sont remarquables», explique Amar Lasfar, directeur de l'école. Au lycée Jean-Moulin à Roubaix, l'encadrement scolaire joue aussi un rôle important. «L'équipe est stable et, au fil du temps, cela donne des résultats», avance le proviseur Alain Godon, comme seule explication à une réussite qui se renouvelle chaque année.

• Lycées professionnels: 1. Lavoisier (Roubaix/public); 2. Léonard de Vinci (Roubaix/public); 3. Le Corbusier (Tourcoing/public)… «Les choses s'améliorent chaque année», souligne Biago Abate, proviseur du LP Lavoisier de Roubaix. La forte mobilisation des enseignants fait aussi partie des facteurs participant à ce succès. «Ils assurent 40% des remplacements en cas d'absence. On essaie de démobiliser le moins possible les élèves et de mettre en valeur ce qu'ils font, notamment pour les métiers de restauration», note-t-il. Le fait qu'il y ait une majorité de filles pourrait aussi être une explication.

 

■ Indicateurs

La «valeur ajoutée» d'un établissement est mesurée par le taux de réussite au baccalauréat, le taux d'accès au baccalauréat, qui est la proportion d'élèves de seconde ou de première qui obtiennent le baccalauréat en restant dans l'établissement et la proportion de bacheliers parmi les élèves qui quittent l'établissement.